Image

PROCHAINE SÉANCE : mercredi 20 mars 2019 à 20h30

Sans inscription

Saison 2 : « C’est normal ou pas normal? »

L’autisme en institution

               Veuillez noter la nouvelle adresse pour accéder à la Maison de la Citoyenneté :

7 Rue Gélibert ( derrière la place du Marché aux cochons)

 


flyer page 1-001.jpg

Série en trois saisons pour un réel

Enfin à Toulouse un séminaire* de psychanalyse lacanienne branché sur notre vie contemporaine. Où l’on s’intéressera à la diversité de notre quotidien, aux différences qui traversent nos pratiques sociales, nos manières de vivre. Car grosses, comme petites les différences produisent aussi bien l’attrait que le rejet.

« L’accueil » s’inscrit comme l’un des « grands thèmes »** qui traversent la subjectivité de notre époque.

Dominique Hermitte*** propose comme fil rouge de recherche pour l’ACF-MP, d’interroger ses incidences politiques : quel accueil réservons-nous à ceux qui sont aux prises avec le malaise contemporain de la civilisation, ces professionnels qui partagent, parfois sans le savoir, notre respect de la singularité et de la disparité des symptômes?

Nous élargissons ici cette formidable ouverture en invitant tous ceux que la psychanalyse lacanienne intéresse, au Séminaire de Toulouse qui propose une réflexion en trois saisons sur des questions qui vivifient les débats contemporains : les conséquence de la différence sexuelle, les modalités d’accueil du symptôme dans les institutions, et enfin la place faite à l’Autre étranger.

L’accueil de la différence est une question politique et éthique car être attentif aux modalités d’accueil des sujets, de leur corps, de leur parole, définit la position du psychanalyste, qui cherche à produire chez chacun le plus inédit, l’incomparable, un point d’appui indispensable à la construction d’une réponse au réel de la vie humaine.

Accueillir la différence : « Tu peux savoir » ce qu’en pensent les psychanalystes lacaniens.

* Le Séminaire est animé par 5 collègues constitués en cartel, et y interviennent les membres de l’ACF-MP et de l’ECF
** Lors de la Journée Question d’Ecole 2018 « Nouvelles figures du psychanalyste », Eric Laurent a évoqué le fait que sur de « grands thèmes qui traversent la subjectivité de notre époque », il proposait que les psychanalystes organisent des lieux de rencontre qui font entendre des voix dissonantes, afin de « décompléter la parole infernale des formules qui viennent s’imposer à tous dans l’opinion publique ».
*** Déléguée régionale de l’ACF-MP
Publicités