Saison 3 : Inquiétant étranger

Voici enfin la dernière saison d' »Accueillir la différence », avec deux épisodes très attendus par les fans de la série.

Pas de quiétude avec l’étranger – mais qui est-il cet étranger, ou plutôt où est-il ?

Est-ce celui qui arrive dans ma ville, celui qui entre dans mon pays pour s’y installer, celui qui habite sur le même palier dans mon immeuble, celui que mon enfant côtoie à l’école, celui qui au pluriel prend les places et l’argent dont je ne veux pas manquer (emploi, aides financières, …) : celui qui dérange, celui qui me dérange ?

Si chacun cherche son chat, chacun rejette son étranger, pourrait-on dire !  Alors : choisir de le rejeter, ou de le reconnaître… ça se discute !

A la suite de Freud (Psychologie des foules et analyse du moiMalaise dans la civilisation), Lacan a insisté sur la prédominance de la question du lien social : « En définitive, il n’y a que ça le lien social ».  Comment chacun se débrouille avec ses autres pour vivre dans la cité : voilà une question qui intéresse la psychanalyse – car  « l’inconscient, c’est la politique ».

L’étranger, l’Autre dedans 

Le séminaire « Accueillir la différence » nous invite, dans ce troisième cycle intitulé « l’inquiétant étranger », à réfléchir sur le statut du sujet de l’inconscient et de l’Autre, du rejet de l’Autre – différent du sujet – ou du partenariat possible avec l’Autre du sujet.

L’Unheimliche freudienne, L’inquiétante étrangeté, nous permet de saisir l’inconscient dans son étrangeté, dans sa dimension la plus intime au cœur de nous-mêmes qui est en même temps radicalement étrangère en nous. La jouissance est le nom que Lacan donne à cette plus intime obscurité qui ne peut aucunement être universalisable puisqu’elle reste toujours particulière. Cette étrangeté que le sujet rejette et refoule est l’objet de la psychanalyse. Elle donne proprement le statut d’immigrant au sujet de l’inconscient dans son rapport à l’Autre.

Il sera question aussi de la haine de l’autre, de l’étranger qui trouve son fondement dans le rejet y compris dans le rejet de soi. La haine est fondamentalement rejet du mode de jouir de l’autre car elle se présente comme différente au mode de jouissance propre.  La haine trouverait son origine précisément dans le rejet primordial du point d’extimité à l’intérieur de soi lors de la constitution du moi et du sujet.

En quoi ce rejet de l’Autre est associé à la pulsion de mort et à la haine de l’Autre? Comment est-il possible de penser la fraternité et la ségrégation en psychanalyse ? Quelle perspective éthique introduit la psychanalyse ?  C’est ce sur quoi nous nous proposons d’avancer.

Marga Auré, Psychanalyste à Parie, ECF, ELP, AMP

SAISON 3 : L’INQUIÉTANT ÉTRANGER

SAMEDI 7 DÉCEMBRE 2019

14H30

CONFÉRENCE DE MARGA AURÉ, PSYCHANALYSTE

 

L’étranger, l’Autre dedans

 Le séminaire « Accueillir la différence » nous invite dans ce troisième cycle intitulé « l’inquiétant étranger » à réfléchir sur le statut du sujet de l’inconscient et de l’Autre, du rejet de l’Autre – différent du sujet – ou du partenariat avec l’Autre du sujet.

L’Unheimlichefreudienne, L’inquiétante étrangeté, nous permet de saisir l’inconscient dans son étrangeté, dans sa dimension la plus intime au cœur de nous-mêmes qui est en même temps radicalement étrangère en nous. La jouissance est le nom que Lacan donne à cette plus intime obscurité qui ne peut aucunement être universalisable puisqu’elle reste toujours particulière. Cette étrangeté que le sujet rejette et refoule est l’objet de la psychanalyse. Elle donne proprement le statut d’immigrantau sujet de l’inconscient dans son rapport à l’Autre.

En quoi ce rejet de l’Autre est associé à la pulsion de mort et à la haine de l’Autre? Comment est-il possible de penser la fraternité et la ségrégation en psychanalyse ? Quelle perspective éthique introduit la psychanalyse ?

 C’est sur quoi nous nous proposons d’avancer.

Marga Auré

Maison de la citoyenneté Nord, Toulouse

Entrée au 7 rue Gélibert pendant la durée des travaux

Métro B, arrêt Minimes

Participation aux frais : 10 € – Tarif réduit : 5€

S3-Episode 2

Accueil à partir de 20h – PAF : 3 Euros

Maison de la citoyenneté Nord, Toulouse

Entrée au 7 rue Gélibert pendant la durée des travaux

Métro B, arrêt Minimes

Pour se préparer à la discussion, voici quelques références en lien avec le thème qui ont nourri le travail du cartel lors de la préparation de cette soirée : Références

****************************************************************************************

S3-Episode 1

Capture d’écran 2019-08-27 à 11.05.14.png

De quoi la ségrégation est-elle la haine ?

Par Clémentine Cottin

Le séminaire de Toulouse « Accueillir la différence » fait sa rentrée en ce mois de septembre pour sa troisième et dernière saison sur le thème de l’étranger. Cette saison sera courte, deux épisodes seulement et se clôturera le samedi 7 décembre 2019 par une conférence de Marga Auré, psychanalyste, membre de l’ECF et de l’AMP.
Pour ce premier épisode, nous tenterons d’éclairer cette notion complexe de «ségrégation », à la lumière de l’enseignement de Lacan.
Au cours de l’année 67, à plusieurs reprises, Lacan prophétise « une extension de plus en plus dure des processus de ségrégation » (1) en lien avec la remise en question de toutes les structures sociales par la science et de l’universalisation qu’elle y introduit. L’apparition de la science transforme considérablement notre monde en produisant un sujet nouveau, universalisable « qui n’a pas de sexe, d’âge, de nom, ni d’appartenance religieuse ou de nationalité » (2) . Ainsi attrapé, le discours de la science est profondément déségrégatif. Alors de quelle nature est cette ségrégation « ramifiée, renforcée, se recoupant à tous les niveaux, qui ne fait que multiplier les barrières » (3)
dont nous parle Lacan ? Pourquoi l’universalisation du sujet entraîne-t-elle de nouvelles formes de ségrégation et comment la psychanalyse se propose-t-elle d’y répondre ?

[1] Lacan J., « Proposition du 9 octobre 1967. Première version », Ornicar ?, Analytica, vol. 8, 1978

[2]Gault J.-L, « La naissance de la sicence : une lecture de « La science et la vérité » », La cause du désir, n°84, Paris, Navarin, mai 2013, p. 62

[3]Lacan J., « Note sur le père », La cause du désir, n°89, Paris, Navarin, mars 2015, p. 8

***

« De quoi la ségrégation est-elle la haine ? » par Patricia Loubet

La réponse à cette question varie-t-elle selon le type de ségrégation dont il est question ? 

Un néologisme inventé par Lacan, extimité, repris par Jacques-Alain Miller dans son cours des années 1985 – 1986, déplace la question et sera la boussole de ce travail : « Qu’est ce qui fait que cet Autre est Autre pour que l’on puisse le haïr, pour que l’on puisse le haïr dans son être ? » (Cours du 27 novembre 1985)

Pourquoi cet Autre est Autre ?

L’arabe du futurde Riad Sattouf, est un formidable support pour saisir ces questions. Cette bande dessinée raconte son histoire. On y découvre son enfance jusqu’aux années lycée. Sans faire de son parcours une exception,il a ceci de particulier de s’être longtemps partagé entre l’occident et le Moyen-Orient. Dans le tome 1, il est essentiellement question du Moyen-Orient : « Ce livre raconte l’histoire vraie d’un enfant blond et de sa famille dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez Al-Hassad ».

Pourquoi et en quoi L’arabe du futur nous éclaire-t-il sur la question de la ségrégation ?  Le monde de Riad Sattouf est un monde de contrastes qui rend plus visibles différentes modalités de ségrégation. Il y a la ségrégation issue de la tradition, d’un monde imprégné de totalitarisme et de religion et de l’autre, une ségrégation plus occidentale issue du discours de la science. Chacune a sa violence, chacune éclaire la haine de la façon dont l’Autre jouit.

 

 

S3-Episode 2

Mercredi 9 Octobre 2019 : Le partenaire étranger

Clémence Coconnier, ACF

Laure Vessayre, ACF

**

Samedi 7 Décembre 2019

Inquiétant étranger

Conférence de Marga Auré,

Psychanalyste à Paris, AME, membre de l’ ECF, de l’ELP et de l’AMP

***

Les références bibliographiques et médiatiques qui ont retenu notre attention sont à consulter ICI